La certification de CV

Le CV de monsieur ou madame, voilà un document important. Il faut le soigner car il est le premier contact avec l’entreprise et son unique but est l’ouverture d’un entretien. Il ne faut pas le négliger, quelque soit l’âge de l’auteur. Or construire un CV n’est pas inné et la plupart des livres qui se vantent de rendre ce document infaillible s’adressent à tous… comme des recettes de cuisine. L’auteur, le cuisinier et le goûteur ont-ils les mêmes goûts ? Ici, l’enjeu est d’une autre taille…

 

Dans notre vie actuelle, le CV ne signifie plus Curriculum Vitae. Mieux que Carte de Visite, il veut dire Catalogue de Vente. Les catalogues d’entreprises concurrentes ne sont pourtant pas les mêmes. Il doit donc en être ainsi pour les CV et le mot secret est « personnalisation ». Mais entre ceux qui se vantent ou exagèrent, ceux qui trichent ou transforment, ceux qui ne pensent (ou ne savent) pas ce qui est important à noter et ceux qui pèchent par modestie… il y a de tout pour faire notre monde.

Aujourd’hui, 88% des CV sont « arrangés », maquillés par la crise. Quelque soit la catégorie socioprofessionnelle, pour réussir, cet ambassadeur se croit obligé de passer la frontière entre la diplomatie et le mensonge, voire sauter de la banalité à l’extravagance. Pourtant, l’entreprise a plus que jamais besoin de rigueur et de courage, y compris celui de l’honnêteté.

 

Pour préparer son entretien et assurer la suite, le responsable d’entreprise a aussi besoin de confiance et d’être rassuré. Face à sa concurrence, il doit courir de plus en plus vite tout en assurant chaque pas. Il n’a plus le temps de l’hésitation entre le candidat qu’il croit être le meilleur et celui qu’il pense être le moins mauvais ; pour l’immédiat comme pour l’avenir.

 

En faisant certifier son CV, le candidat bénéficiera des conseils de professionnels du recrutement et de l’outplacement. Il saura confier à son lourd document la mission de le représenter fidèlement, avec précision et intérêt pour son lecteur. Il tranquillisera ce dernier sur l’exactitude des faits et arguments exposés. Le label de certification en sera une garantie et le CV sera lu en premier, dans les meilleures conditions.

De son côté, en faisant certifier les CV qu’il a reçus dans sa recherche de candidat, le responsable d’entreprise qui n’a pas le temps (ou les moyens) de passer son besoin à un cabinet de recrutement pourra gagner du temps sur sa « short-list » à convoquer, sur le confort des entretiens étayés d’informations vérifiées et n’hésitera pas à étendre les termes de sa confiance.

 

Vu d’un côté du bureau comme de l’autre, le CV est le maillon faible du rapprochement entre le candidat qui propose son savoir-faire et l’entreprise qui y trouve sa solution. Chacun sait que toutes les chaînes, y compris celle des contacts humains, n’ont de solidité que celle de son maillon le plus faible. Et c’est ici le plus « professionnellement personnalisé », donc le plus complexe ; il faut le consolider, le confirmer, le certifier.

 

Le CV est le bilan d’une vie résumé sur une simple feuille ! Lourde mission que d’être un miroir fidèle, un regard sur nous même… pour les autres.

GIXIA - Webmaster http://www.gixia.fr

Copyright © 2014 Arnaud Développement Tout droits réservés